Pourquoi le look des ados est il un marqueur de distinction sociale ?

Au fil du temps, de nombreuses tendances ont soufflé et régulé les civilisations dans leurs manières de s’habiller et de paraître aux yeux des autres. Les phénomènes de mode se sont succédé. Mais dans tous ces différents cycles, un concept perdure : celui de définir une appartenance sociale.

L’indication des origines

Dans la recherche de son identité, un ado porte les tenues qui semblent lui convenir, d’abord sans trop savoir pourquoi ni comment. Il essaie des modèles vestimentaires et divers accessoires de mode pour renforcer cette recherche de soi. Il va alors se découvrir une personnalité de plus en plus indépendante, et inconsciemment se tourner vers l’adoption d’un look qui le placera systématiquement au sein d’une catégorie sociale. Vu sous un autre angle, cet ado induit par son apparence qu’il accepte et reste fier de ses origines, comme l’illustrerait le cas d’un jeune issu d’une famille aisée, qui s’habille de la façon adaptée. A contrario, cette même apparence peut indiquer qu’il veut se libérer de cette appartenance originelle, en adoptant un look gothique par exemple.

La prise de marque

Plus il avancera dans l’affirmation de sa personnalité, plus un ado renforcera l’image qu’il véhicule pour montrer son appartenance sociale. Soumis ou rebelle, le style qu’il arborera ne fera que raffermir cette information. Mais il s’inspirera surtout des modèles qui lui plaisent, pour faire comprendre aux autres qu’il fait partie d’une catégorie sociale précise, et qu’il doit alors être traité en conséquence. En guise d’exemple, un ado qui s’habille en T-shirt, jogging et baskets sera étiqueté comme un sportif, et sera souvent fréquenté par d’autres jeunes animés de la même passion. Cependant, son port des cheveux longs pourrait indiquer en même temps son appréciation de la culture punk.

Le choix de l’appartenance

En mettant en avant tous ces différents indices, un ado crée une image vis-à-vis de son milieu, et place ainsi un marqueur que la société interprètera naturellement. Il choisit de montrer une signature propre qui l’identifie par rapport aux autres, sans toutefois le sortir de cette catégorie à laquelle les gens penseront qu’il a décidé d’appartenir. La manière de s’habiller, l’art de se coiffer, la façon de parler, bref les moyens visuels dont un ado applique la mode à sa guise sont autant d’informations que la société analysera et interprètera en conséquence, pour lui donner sa place. Pour toutes ces raisons, le look constitue clairement un marqueur de distinction sociale.